Actualités acheteur Transaction

Depuis le 1er janvier 2016, les conditions d’attribution du prêt à taux zéro ont été élargies, de telle sorte qu’un maximum de primo-accédants puissent bénéficier de ce dispositif financier.

Financer votre première acquisition en bénéficiant du prêt à taux zéroCe crédit immobilier à taux 0, subventionné par l’État, permet de financer jusqu’à 40 % du montant d’un bien immobilier neuf ou dans l’ancien, sous réserve d’y mener des travaux de réhabilitation dans les deux ans qui suivent l’achat du bien. Jusqu’alors soumis à des restrictions géographiques (seules 6000 communes de la zone C étaient éligibles au dispositif), l’octroi d’un prêt à taux zéro dans l’ancien est désormais étendu sur la France entière. Attention ! Pour bénéficier de ce dispositif gouvernemental, un propriétaire doit effectuer des travaux de rénovation qui doivent représenter 25 % du coût total de l’opération.

Afin de faciliter l’accession à la propriété, le gouvernement a revu à la hausse les seuils de revenus à ne pas dépasser pour obtenir ce crédit (ces derniers varient selon la composition du ménage et la localisation du bien). Par ailleurs, les conditions de remboursement ont été assouplies; la période de remboursement de ce prêt a été allongée à 25 ans avec un différé de 5,10 ou 15 ans.

Enfin, un propriétaire qui a bénéficié de ce prêt, sans intérêt, pour financer sa première acquisition peut désormais mettre en location son bien au bout de 6 ans, une démarche jusqu’alors impossible tant que le prêt à taux zéro n’était pas intégralement remboursé.